Toutes les langues du monde

Updated: May 7, 2019


 Si un congrès de P.E.N. est toujours une célébration de la littérature, le congrès international de l'Inde du mois de septembre a été une merveilleuse célébration de toutes les littératures. Sans exception. Nous savons tous que la dite globalisation est une broyeuse vorace de langues et que P.E.N. veut être une digue contre l'uniformisation culturelle.


C'est pourquoi je voudrais ouvrir de blog faisant mémoire de la manifestation en défense de toutes les langues du monde à laquelle ont participé les délégués du congrès de Pune il y a deux mois. Plus de cinq mille étudiants des universités de la ville ont marché dans les rues. Ils portaient des pancartes avec les noms des 6000 langues du monde, parmi lesquelles les 780 langues parlées en Inde. Des pancartes comme celle-ci, qui revendique la langue arménienne dans tous les pays où elle est parlée:


Voilà d'autres images de la manifestation:



Les étudiants ont marché en premier. Après, ce sont les écrivains du monde entier, reunis à Pune pour le congrès International de PEN, qui les ont suivi. Et parmi les manifestants marchaient aussi une quinzaine de groupe de musique traditionnelle du Maharastra qui chantaient des poèmes de leur littérature –quelques-uns antiens de plusiers siècles, jusqu'au XIVème!




A la fin de la manif, nous nous sommes arrétés au milieu du pont sur la rivière Mutha. Ce pont est le Maharishi Vitaal Ramji Shinde Bridge. En un point précis nous avons soulevé nous pancartes dans lesquelles qui clamaient "Vérité, Liberté, Diversité!" dans plusieurs langues. Dans cette photo, je soutiens l'affiche en langue télougou. D'autres hissaient leur pancartes en pendjabi, en chinois, en tamil, en français, en catalan... Dans ce point éxacte du pont, les assassins ont abbattu le docteur Narendra Dabholkar le 20 août 2013.


Dabholkar était médecin, activiste, intellectuel, et le scandale de sa mort par les intolérants a fait que soit finalment approuvé le 'Décret contre la superstition et la magie noire' pour lequel il avait travaillé sans relâche. Nous avons fait mémoire du Dr. Dabholkar et l'avons honoré, dans ce point exact où s'est mis en marche le mouvement Dakshinayan. Ce mouvement qui demande que les coupables des assassinats d'académiciens et journalistes –Dr. Dabholkar, Comrade Pansare, Dr. Kalburgi, la journaliste et éditeur Gauri Lankesh– soient jugés, et qui défent la vérité face à l'intolérance. Un mouvement qui était un des principaux organisateurs de notre 84ème congrès de PEN International en Inde.



This post is written in French. Read this post in other languages:

- Spanish

- English

- Catalan


#PEN #congrès #langues #diversité #Dakshinayan #Pune #Dabholkar #littérature

© 2023. Created with Wix.com by Laia Puig i Espar.  

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle